La méduse est-elle de mise le 24 septembre ?

 

Ça dépend. A priori, le 24 septembre, la rentrée est passée depuis un temps déjà, et on est plutôt talons sur le bitume que méduse dans le sable. De plus, même quand les températures estivales le permettent, nombreux sont ceux (ceusses) qui snobent la méduse de notre enfance, alors que la marque s’efforce de devenir tendance, et que, dès qu’elle sera hype, les mêmes qui s’en moquaient se battront pour acheter la dernière paire à 250€ à la Galerie de la Plage.

Donc, le 24 septembre, après avoir eu trop chaud toute la nuit malgré les portes, fenêtres et baies vitrées ouvertes, alors que le soleil cogne, que la mer est belle et le sable chaud dans notre petite station balnéaire, on se dit que, à marée basse, pour éviter les vives, on est bien contente de les porter, ces méduses.

Et d’aucuns, citadins ou parisiens, seraient bien heureux d’enfiler ce même jour cette même sandale en plastique pour aller se baigner eux aussi.

Bon, je vous laisse, je vais me ploufer.