De Sabrina à Judith
Pff, c’est à c’t’heure-la que tu te connectes ! T’étais où ?

De Judith à Sabrina
Humeur : on peut souffler en vacances, non ?
Au supermarché. Je cherchais des céréales pour mon neveu.

De Sabrina à Judith
Humeur : me prends pas pour une nouille !
Tu cherchais ? Tu veux dire, « tu achetais ? ».

De Judith à Sabrina
Eh ! Ca va ! Je sais encore causer frenchy, hein ! Tu sais pas ce que c’est toi, que de chercher des céréales pour un môme !

De Sabrina à Judith
Mmm… Explique.

De Judith à Sabrina
D’abord, les rayons, ils font des kilomètres ! T’arrives aux céréales, là, c’est opération spéléo. Céréales pour adultes, pour les mecs qui veulent casser la baraque en se faisant des muscles d’acier, pour les femmes qui veulent garder la ligne…pour celles qui veulent juste se nourrir bien. Etre bien. Vivre bien. Pis, les céréales pour les familles avec l’ami du petit déjeuner qui amène le bol de lait pour faire piscine aux céréales. Pis les céréales des seniors. Ceux qui veulent se nourrir toujours bien. Etre encore bien même à leur âge canonique. Pis les céréales pré broyées pour papy-mamy qui zont plus de dents. Tu vois, toussa et t’es même pas encore arrivée aux céréales des gamins.

De Sabrina à Judith
Humeur : je compatis.
Ah, ouais, quand même…

De Judith à Sabrina
Humeur : et tu ne sais pas tout…
Et quand t’y es enfin arrivée, au rayon des juniors, là c’est céréales youpiland. Y’en a pour tous les âge, du bébé à la classe de 6ème. Pour les filles et pour les garçons. Pour les petites princesses et les jeunes musclor. Pour tous les mômes qui veulent être déjà bien. Au miel, au chocolat, à tous les parfums de fruits du monde, même ceux dont tu ignores l’existence. J’ai même vu des céréales à la barbe à papa, et d’autres au chewing-gum.

De Sabrina à Judith
Humeur : y’avait pas ça de mon temps…
Des céréales au chewing-gum ?

De Judith à Sabrina
Oui !! En dragées, en tablettes, en billes….

De Sabrina à Judith
Humeur : on se calme !
Ca va, ça va ! Pas la peine de me faire la liste du Père Noël des céréales. Au final, tu lui as pris quoi, à ton neveu ?

De Judith à Sabrina
Ben, avec tout ça, je lui ai ramené 3 paquets, pour qu’il fasse son choix. Sinon, j’y serais encore.

De Sabrina à Judith
Humeur : allô ? James Bond ?
Et il a choisi… ?

De Judith à Sabrina
Ben, rien ! Il en avait eu marre de m’attendre. Quand je suis rentrée, il s’était déjà enfilé ses tartines et avait filé à la plage avec ses copains.

De Sabrina à Judith
L’ingrat !